info

Hôtel les Jardins de l'Atlas - Marrakech - Maroc

Hôtel les Jardins de l'Atlas - 2014

La parcelle destinée à accueillir ce projet d’hôtel spa bio occupe une place de choix dans le projet des Jardins de l’Atlas. Située au Nord du site, elle offre des possibilités d’ouvertures plein Sud sur le paysage golfique et les montagnes de l’Atlas en second plan. Nous avons opté pour un concept offrant une immersion dans l’ambiance d’une médina traditionnelle pour ses vertus sociales et climatiques. Délimité par son enceinte, ce territoire paradisiaque s’éloigne de la route au Nord pour cadrer les espaces vers les paysages existants choisis, ou des jardins intérieurs. Le complexe est structuré par ses lieux dotés d’une urbanité traditionnelle, ses rues et ses places. La déambulation est ponctuée de places thématisées. La place orange à proximité du club house est caractérisée par ses orangers. La place bleue reprend les thèmes du parc de la Villa Majorelle, une autre place est réservée aux plantations d’oliviers. Chaque placette a sa fontaine dont la vocation ne se limite pas à l’agrément visuel et sonore. Elle jouent aussi un rôle de régulation des ambiances, et permettent l’irrigation d’une végétation luxuriante. Notre projet se compose de lieux variés et permet des expériences spatiales contrastées. Les rues sous ombrière, les petites places, sont autant d’espaces intériorisés, introvertis, propices au recentrement sur soi. Côté parc, à l’inverse, l’ouverture sur les paysages cadrés vers le golf et le massif de l’Atlas en second plan prévaut.

Entre rue couverte et jardin, chaque pavillon bénéficie d’un double rapport urbain type médina côté entrée, et d’une ouverture sur le paysage côté jardin. L’accès visiteur se fait par un portique monumental en bois perçant le rempart. Cette porte accompagne un axe structurant à travers le complexe et le bassin autour duquel l’hôtel s’organise. De part et d’autre de la porte, deux rues principales s’organisent. Le rempart intègre les fonctions servantes du « back-of-hotel », et les fonctions publiques (Galerie d’art local, hammam, SPA, fitness, restaurant, hall, club house…). Il se dédouble côté extérieur par deux rampes paysagères aménagées en potagers bio irrigués par des bassins débordants. Ce rempart habité constitue le socle paysager sur lequel des pavillons avec vues panoramiques sont installés. Callés à une hauteur de 8 mètre, ils bénéficient de vues imprenables sur le golf, échappant aux butes en bordure de la parcelle. Chaque pavillon s’organise en un espace jour et un espace nuit, mis en relation par un patio. La multiplicité des volumes et leurs traitements personnalisés contribue à renforcer l’image de la médina. Exit la répétitivité, chaque pavillon intègre une particularité; par les percements en façade, les moucharabiehs, les matériaux, l’ameublement intérieur… Ils s’intègrent au sein de cette petite médina, tandis que quelques pavillons en rondins de bois sur pilotis prennent de la hauteur et lévitent à la surface du bassin.